Revue de presse

Journal "Le Républicain Lorrain" du 8 mai 2014

«Mon enfant écrit comme un cochon

Comme pour l’apprentissage de la lecture,
les enfants ne sont pas tous égaux devant l’acquisition de l’écriture. Mais on peut y remédier.

L’écriture est un apprentissage long et complexe qui com- mence dès la maternelle. C’est seulement vers l’âge de 6 ans que l’enfant aura à peu près atteint la maturité intellectuelle, physique et psychomotrice qui lui permet- tra d’avoir un geste précis. Si à l’entrée du CE1, votre écolier pré- féré écrit encore comme un cochon, c’est qu’il peut être atteint de dysgraphie, un trouble de la réalisation du geste graphi- que (dessin, écriture...) qui tou- che, selon les études, entre 5 et 25 % des élèves, et persiste chez un adulte sur deux. Il faudra alors entreprendre une rééducation avec un graphothérapeute.»...

Lire la suite =>

Jean-Marie MATHÉ

 

Tél : 03 87 79 19 19

Mes coordonnées

 

Les troubles traités :




Journal de 13h sur TF1 du 2 mai 2008

 




Journal du Centre du 07 sept 2007

La graphologie comme nouvel outil.

Une situation personnelle l’a poussée à suivre la formation de graphologue. Francine Fromont, installée à Cosne, propose désormais une solution aux enfants qui peinent à écrire.


Des dessins sur une table, des exercices ludiques à l’ordinateur ou de relaxation, l’enfant qui a des difficultés pour écrire, va peut-être trouver un remède à son problème. En effet, Francine Fromont récemment installée à Cosne, s’est penchée sur la graphologie, confrontée familièrement à la question. «Quand mon fils était petit, il ne faisait pas de dessin.» s’était étonnée Francine Fromont à l’époque, «et on m’a conseillé d’aller voir un graphologue qui est aussi graphothérapeute...»

Christine BALLE

 


Journal "La Semaine" du 10 au 16 février 2011

«Dys pour difficultés, graphie pour écriture. Les dysgraphies chez l’enfant, l’adolescent ou l’adulte, sont traitées par la graphothérapie ou rééducation de l’écriture. Fabienne Lesniak, seule graphothérapeute en Lorraine, a ouvert, à Coume (à 6km de Boulay) son cabinet depuis le 1er octobre.


Dans son manuel de psychiatrie de l’enfant (1980), le professeur De Ajuriaguerra défini l’enfant dysgraphique comme un enfant dont la qualité de l’écriture est déficiente alors qu’aucun déficit neurologique important ou intellectuel n’explique cette déficience.»...

Jean-Marie MATHÉ


NOTE DE L'AUTEUR :

«Josiane DELORME et Isabelle ANCKNER-DARRAS étaient également formatrices. Chantal THOULON-PAGE n'était pas formatrice du CFJD mais son livre "la rééducation de l'écriture de l'enfant" fut une référence lors de la formation.»